Aller au contenu principal

NICOLAS STRUVE

NICOLAS STRUVE

/images/equipe/NicolasStruve.png

Comédien, metteur en scène

Après avoir exercé divers métiers dont celui d’instituteur (six ans) tout en suivant des études de théâtre et de philosophie, Nicolas Struve devient comédien. Il a « compagnonné » longtemps avec la compagnie Jolie-Môme (Théâtre de rue, cabaret, V. Hugo, B. Brecht) puis avec Claude Buchwald (Vous qui habitez le temps, Le repas, l’Opérette imaginaire de V. Novarina, Tête d’Or de P. Claudel) comme, aujourd’hui, avec Valère Novarina (Le vrai sang, L’atelier volant, Le vivier des noms) mais il a joué aussi, entre autres, avec : Lars Noren, Lisa Wurmser, Christophe Perton, Claude Baqué, Richard Brunel, Benoit Lambert, Laure Favret,, Gilles Bouillon, Jean- Louis Martinelli, Maria Zachenska, Alfredo Arias, R. Demarcy, B. Abraham-Kremer, la. Sur des textes notamment de : Noren, Koltes, Horvath, Toller, Blutch, Schwartz, Tchekhov, Racine, V. Wolff, Brecht, Boulgakov, Hugo, Witkievicz… Il a mis en scène, , Tartuffe ou l’imposteur de Molière (Th. Académique de Kazan – Culture France), Une Aventure de M. Tsvétaieva, Ensorcelés par la mort d’après S. Alexievitch (prix du souffleur en 2010 pour la mise en scène) , De la montagne et de la fin, d’après une correspondance de M. Tsvetaeva, Beurre de Pinotte de C. Lavallée et prépare pour la saison 2016/2017, la mise en scène de À nos enfant (train fantôme) (TGP – CDN de Saint Denis). Il a traduit du russe : L’Analyse-Action de M. Knebel (Actes-Sud 2007), une dizaine de pièces d’O. Moukhina, A. Tchekhov, N. Erdmann, des frères Presniakov, et de M. Tsvetaeva dont il a traduit aussi une correspondance (Clémence Hiver 2007 – mention spéciale du prix Russophonie 2008).